3 postures à éviter quand on souffre de hernie discale cervicale

La hernie discale cervicale est l’une des maladies les plus douloureuses. Sa guérison totale n’est pas toujours évidente. Mais il est possible de se soulager sur le long terme en observant une certaine hygiène posturale. Cela revient à éviter les mouvements suivants.

La torsion du rachis lombaire

Les porteurs de la hernie discale cervicale doivent absolument fuir les mouvements qui feront tordre le rachis lombaire. Ainsi, il faut éviter au maximum les postures antéfléchies. Le patient doit également s’efforcer à rester droit, qu’il soit debout ou assis. Car en réalité, les positions courbées finissent par aggraver le cas et en rajoutent d’autres maux comme la scoliose.

L’étirement vers l’avant est certes un bon exercice qui permet d’assouplir le rachis et les muscles dorsaux. Il aide aussi à tonifier les muscles en bas du dos et à garder la santé physique. Cependant, ce mouvement du corps inflige à la colonne vertébrale une torsion de grande portée. Il est à éviter à tout prix.

En effet, lorsque la hernie discale cervicale se trouve aux environs de la racine L4-L5 (vers le bas du dos), les courbettes ne font pas que tordre le rachis lombaire, mais elles exercent également une pression importante sur les disques des vertèbres. Comme tel, le patient risque de ressentir d’intenses douleurs dues aux tassements vertébraux ou causées par une discarthrose lombaire.

La torsion du rachis lombaire

Le soulèvement de grands poids

En cas de hernie discale cervicale, il faut éviter certaines activités sportives, dont la prise de charges pesantes. Les conséquences de ce mouvement sur les personnes souffrant d’un tel mal sont importantes. Lorsqu’elles prennent des choses lourdes, la partie supérieure du corps s’évertue à soutenir la charge alors que la partie inférieure se débat pour garder l’équilibre du corps. L’os fémur et l’os coxal se lâchent légèrement. Au terme, cette lutte peut endommager l’articulation coxo-fémorale et aggrave le cas de la hernie discale cervicale.

La position debout sur une seule jambe

Pour les personnes qui souffrent de Hernie discale au cou, la position unijambiste est interdite pour deux raisons :

  • Elle demande beaucoup au bassin (le bas du dos) ;
  • Elle comprime drastiquement le nerf sciatique.

La position debout sur une jambe demande beaucoup d’effort au bassin

Lorsqu’un porteur de la hernie discale cervicale se tient longtemps debout et en plus sur une seule jambe, l’effort que doit fournir le bassin pour compenser le vide du second pied est énorme. Cet effort anormal du bassin exerce une pression exagérée sur les disques intervertébraux. Ces disques peuvent bien supporter la pression s’ils sont en bon état. Mais lorsque l’un d’entre eux n’est pas en pleine forme, il connaîtra des souffrances atroces.

La posture « une jambe au sol » dérange le nerf sciatique

La sciatique est déjà une manifestation de la hernie discale cervicale. Pour rappel, le nerf sciatique part de la moelle épinière, se ramifie au niveau du bassin et finit en deux branches aux orteils. Se tenir longuement debout et sur un seul pied exerce une pression énorme sur le nerf sciatique. Celui-ci relaie la souffrance jusqu’au bassin et au rachis lombaire. La souffrance radiculaire et lombaire qui en découle est sans pareil.

Même si le patient est couvert par une assurance santé comme la mutuelle Intériale, il serait préférable d’éviter ce calvaire en respectant les postures interdites.

VN:F [1.9.22_1171]

Votez pour cet article

Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
Donnez votre avis

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Question Anti-Spam *